Tags

Articles Similaires

Réseau Social

Edgar Bori — Changer d’Air —

Date de Sortie: 02/2004

Nombre de Titres: 12

Le plus énigmatique « phénomène musical » venu du Québec.

Insolite, déroutant, enivrant.

Attention talent ! Véritable.

Figure de proue de la nouvelle chanson québécoise, loin de la mouvance

criarde et tapageuse, Bori est un grand auteur, très grand, qui se hisse

au-delà de son ombre magnifique ! Écoutez-le, vous en entendrez parler !

Une ombre chinoise derrière un paravent, entouré de quatre comparses, qui lui prêtent voix et visages en sept personnages.

Bori, c’est un chanteur, mais il est sept.

Edgar Bori refuse peut-être de dévoiler son visage, mais il n’hésite pas à

démasquer son intérieur. À travers sa musique, ses chansons, son discours, on ressent ses inquiétudes, on perçoit ses émotions, on goûte à ses petits bonheurs. Contrairement à bien des artistes, cet homme de contrastes n’a pas besoin de se servir de son image pour passer ses messages.

Bori est une sorte d’exercice de style qui nous force à détourner les yeux pour mieux tendre l’oreille.

La première fois, on écoute ses chansons avec curiosité.

La deuxième, avec intérêt. Quand on s’aperçoit qu’Edgar Bori, comme la nicotine, provoque l’accoutumance, il est trop tard : on est

accroché.

Sans prétendre ni réinventer la roue, ni s’interdire des références par trop évidentes aux maîtres : Ferré, Brel, Vignault dont il emprunte souvent le ton et l’aplomb, Bori possède un univers tout borinien.

Il ne le cède en rien à la rime, qui se veut acerbe. Philosophe. il pose les questions et sème le doute tout en se retenant d’être pamphlétaire. C’est un incontournable.

I hate You patron’, un ras-le-bol d’immigré