Tags

Articles Similaires

Réseau Social

Marie et Ses Beaux Courtois — Vas-y Comme J’ te Pousse! —

Date de Sortie: 12/2003

Nombre de Titres: 11

Accompagnée d´un guitariste, d´un accordéoniste et d´une contrebasse, Marie chante la vie, celle qui rit, celle qui pleure, la vie qui tourne et qui s´arrête, la vie en couleur’

Marie et ses trois musiciens viennent de Beaucourt dans le territoire de Belfort en Franche-Comté, voilà qui explique le nom du groupe.

Les parents de Marie ne sont pas des inconnus pour qui aime la chanson à textes puisque qu´ils animent le Foyer Georges Brassens à Beaucourt. Comme bon sang ne saurait mentir, la jeune Marie interprète non seulement les chansons de grands auteurs compositeurs interprètes, mais aussi ses propres petites histoires enjouées ou coquines de sa jeune voix prometteuse.

« Contrairement à ce que l’on serait en droit d’imaginer, nos Beaux Courtois ne sont en rien des nostalgiques du Moyen-Age. Non, ces modernes troubadours nous viennent de Beaucourt, dans le Territoire de Belfort. Et lorsque Marie, petite blonde à la fois fragile et rayonnante, chante l’amour, il n’est pas question non plus d’amour courtois et c’est avec une petite lumière espiègle dans le regard. C’est qu’avec eux, tout fonctionne sur la distanciation, ce léger décalage qui permet de ne rien prendre trop au sérieux, à commencer par soi-même. Un humour discret, en somme, et qui est encore une façon d’user de sa liberté ! »

Francis CHENOT, Une Autre Chanson, Décembre 2003

« C’est de la chanson, de la neuve, de la poésie fine, l’enthousiasme de la jeunesse sans naïveté niaise’

Des textes et des musiques éloquents, des couleurs sérieusement fruitées, le tout saupoudré sourire fondant, swing chatoyant, rythmique inspirée, accordéon moelleux.

Tout pour convaincre un public réellement populaire, c’est-à-dire convivial de m’urs et exigeant d’oreille. »

Françoise MORVAN, Programmatrice de la Maison Pour Tous de Chatou

« Une chanteuse à la voix alliant charme et douceur, des mélodies simples, des textes sur la vie quotidienne, une habile alchimie qui conquiert à chaque fois le public. »

La Cinquième

« Une jolie peste’

La première image qui s’impose, lorsque l’on voit Marie, sur scène et dans la vie, est celle d’une éblouissante jeunesse. Celle du sourire et de l’impertinence, qui faisait dire à Rimbaud que l’on « n’est pas sérieux quand on a dix-sept ans’ ». Et si Marie en a quand même un peu plus, cela ne se voit guère. Côté métier, c’est un peu la même chose’ car si le groupe existe depuis près de trois ans, la formule actuelle n’a que quelques mois, mais elle possède déjà une solide cohérence scénique.

Au milieu de ses Beaux Courtois, Marie évolue avec aisance et un charme espiègle dont elle joue avec beaucoup de malice, parfois jusqu’à la provocation. »

Marc ROBINE, Extrait du Portrait paru dans Chorus, Automne 2002

« Véritable antidépresseur, Marie et ses Beaux Courtois, c’est encore mieux que du chocolat ! »

Claude BONTE, Programmateur du festival Mars en Chanson à Charleroi