Tags

Articles Similaires

Réseau Social

Monsieur Nô — Les Enfantastiques —

Le swing très frais de Monsieur Nô, de la tendresse et du sourire dans la

voix !

Un projet extra-ordinaire,

Des chansons écrites avec des enfants,

des chansons chantées par des enfants,

des chansons pour aider d’autres enfants.

Citoyenneté, tolérance, écologie, droits de l’enfant, Monsieur Nô est aussi engagé que fantastique !

Avec sa bouille ronde, ses textes comprenant plusieurs degrés de

compréhension, Jean Nô fait partager son amour des mots, lance des piques à notre époque et prouve une nouvelle fois qu’il n’oublie jamais les clés de notre enfance.

Des thèmes qui font partie des préoccupations quotidiennes des enfants

d’aujourd’hui.

Musicalement, les compositions et les arrangements permettent

de voyager à travers de nombreux univers: bossa, techno, reggae. mambo, swing et même… hard-rock !

A l’origine de ce projet pas comme les autres, les ateliers d’écriture

animés par Jean Nô, rien ne laissait supposer que le fruit de ce travail

avec les enfants de différentes écoles, aboutirait sous la forme d’un cd. Ce sont des hasards de rencontres, de sensibilités, de causes communes qui sont le ciment de cette aventure.

Plus de 200 chansons écrites collectivement par les enfants, enseignants et Monsieur Nô, des textes et des thèmes

surprenant, entre fraîcheur et esprit d’à propos.

Beauté et spontanéité des mots, éclat vif des voix, choix des mélodies, donnent à entendre un disque extrêmement émouvant.

Les droits d’auteur et d’interprétation seront reversés à l’association

vaincre la mucoviscidose’ qui aura pour but de soutenir les enfants atteint de cette maladie.

13 chansons porte-bonheur bourrées de tendresse, de pertinence, très loin des textes formatés que l’on impose souvent aux enfants, prétextant qu’il s’agit d’un public facile…

Le Mot de Monsieur Nô:

Voilà plusieurs années que j’interviens en Ecoles Primaires dans le cadre

d’ateliers d’écriture, chaque atelier donnant lieu à la création d’une

chanson avec les enfants d’une classe et leur enseignant sur un thème de leur choix.

Archivant systématiquement et précieusement ces chansons, j’en

ai à ce jour’dans mes tiroirs’ plusieurs centaines dont certaines, en plus d’être le résultat d’un exercice, sont très réussies.

Il me semblait très intéressant de faire vivre les plus belles d’entre elles, c’est pourquoi j’ai pris l’initiative du projet’enfantastiques’ : faire enregistrer ces chansons par une chorale d’enfants.

Ainsi, ce nouveau répertoire sera mis à la disposition du public et des différents acteurs pédagogiques, donc des enfants, et pour que la «boucle soit bouclée», les droits d’auteur et d’interprétation seront reversés à des Associations intervenant dans le domaine de l’enfance.

Ce sont les élèves de la classe de chorale de Florence Gallarda du Conservatoire de Fontenay-sous-Bois qui ont bien voulu devenir

«Enfantastiques» pour l’enregistrement de cet album.

Agés de 8 à 11 ans et ayant entre 6 mois et 2 ans de pratique du chant, ils avaient suffisamment d’expérience sans pour autant avoir perdu le naturel, la spontanéité et même les petites imperfections qui font tout le charme des voix d’enfants.

Les 13 chansons de ce premier album ont comme point commun de véhiculer des idées «Enfantastiques»: citoyenneté, tolérance, écologie, droits de l’enfant, …

Autant de thèmes qui font partie des préoccupations quotidiennes des enfants

d’aujourd’hui.

Musicalement, les compositions et les arrangements permettent

de voyager à travers de nombreux univers: bossa, techno, reggae, mambo,

swing et même… hard-rock !!!!! De quoi tordre le cou à quelques idées

reçues : en effet, sous prétexte que, passé 6-7 ans, ils ne veulent plus

écouter de «chansons pour enfants» qu’ils qualifient – moqueurs – de

«chansons pour les bébés», il est tentant et plus malin commercialement de considérer qu’ils ne peuvent alors qu’aller grossir les rangs des fans des «Lolitas» et autres «star académiciens».

Il suffit pourtant de les côtoyer, de les écouter et surtout de leur donner le choix pour vite se rendre compte que ces enfants l’esprit curieux et ouvert sur le monde qui les entoure, ne s’intéressent pas qu’aux «produits» standardisés et aseptisés qu’on leur impose à grand renfort de marketing et de promo…’