Tags

Articles Similaires

Réseau Social

Délia Romanès — J’aimerai Perdre La Tête —

En plein Paris, nichés au fond d’un terrain vague, signalés par quelques caravanes, une joyeuse marmaille et un modeste mais fier chapiteau, avec sur son fronton une enseigne en lettres de sang : Romanès, cirque tsigane.

Le cirque Romanès vient de très loin, du fond de l’histoire des nomades et des sédentaires.

Délia Romanès est une gitane issue de la tribu des ‘ Lovaris ‘.

Un tempérament de feu, une voix chaude qui envoûte comme le souffle du peuple gitan.

Cette musique si poignante ou enjouée, obstinément vivante, résiste au bruit du monde. Brûlante, sauvage et frénétique Délia Romanès chante et danse comme elle respire, et la magie opère, irrésistiblement.

Les musiciens qui l’accompagne semblent tout deviner d’elle, sa profondeur et ses mystères.

Ainsi cette tribu prophétique aux prunelles ardentes, distille avec une générosité sans limite, la musique de leur vie.

Lorsque Yehudi Menuhin rencontra les Romanès il confia : ‘ Jusqu’à mon dernier jour je penserai à vous ‘.